Laboratory for the Analysis of Places, Landscapes and European Countryside
Laplec - Service de Géographie rurale de l'Université de Liège
 
 
 
 
 
 
Imprimer

Projets de recherche - Research projects

2013 - 2016 : Elites urbaines et nouveaux modes d'habiter dans les chefferies de l'Ouest du Cameroun

Résumé

Les espaces ruraux font l’objet d’une profonde mutation à travers l’expansion des nouveaux modes d’habiter qui sont des innovations impulsées par des élites urbaines. Elles se caractérisent par l’organisation des réseaux sociaux, la mobilité des hommes et une consommation des ressources liées à la réappropriation des espaces ruraux par des populations capables de se réinventer et d’innover pour faire face aux crises. Les campagnes africaines et européennes se modernisent à une échelle différente, si dans les sociétés occidentales, cette modernisation est liée à la qualité de l’environnement et au statut social, en Afrique, l’innovation dans les campagnes résulte d’un attachement à la terre des ancêtres et  d’une expérience migratoire des élites qui sont devenus des acteurs majeurs du changement  après le désengagement de l’Etat. Les conditions d’existence des personnes ont changées surtout celle de l’élite depuis une décennie. Les élites notables par exemple sont des hommes issues des familles non nantis et sans titre de noblesse qui ont évolué socialement et sont devenues des opérateurs économiques importants. L’évolution des campagnes en Afrique atteste de l’éclosion de cette élite. Ils sont généralement des intermédiaires entre la ville et la campagne où ils occupent aussi bien les fonctions urbaines que rurales. Un tel phénomène met en présence un tissu sociale nouveau qui peut aider à mieux comprendre la complexité de l’élite urbaine en Afrique dont le nombre ne cesse de croître. Les campagnes africaines connaissent une transition marquée par le passage du bâtir dans les vallées à un bâtir sur les sites élevés comme le sommet des collines et les investissements sociales et économiques des élites. Les réseaux sociaux, les mobilités des hommes toujours porteuses des nouvelles pratiques et techniques sont-ils les seuls moyens de diffusion de ces innovations ? Quels sont les marques laissées par l’élite et leur évolution? Les campagnes africaines peuvent-elles se transformer comme celles de l’Europe à travers une économie résidentielle ? Pour mieux comprendre ces mutations à l’ouest du Cameroun, cette recherche en cours présente une réflexion sur l’analyse des  territoires et des rapports humains par les modes d’habiter. La construction d’un design méthodologique par la triple inspiration bibliographique, d’enquête démographique, des récits de  lieux de vie, de l’analyse de l’occupation du sol grâce aux images satellites, d’une enquête semi-directive, des interviews auprès des témoins privilégiés, de l’utilisation des outils psychométriques (échelle de Likert) pour discriminer les types de mode d’habiter et des observations ethnographiques. Cette recherche s’intéresse aux innovations des espaces par le biais des modes d’habiter et de l’économie résidentielle dans les campagnes du Cameroun.

Financeurs

ULg doctorat

Collaborateurs

Prof. Dr. Serge Schmitz, Laplec (ULg)
PhDStudent Viviane Mallo Feuzing, Laplec (ULg)

Publications

  • En cours

Online

-

 

 
   

Copyright © ULg - Laplec
Administration